Vitrail Tiffany (au cuivre) plus d’information

Le vitrail Tiffany :

Cette technique s’appelle « Tiffany » car elle porte le nom de son inventeur, Louis Confort Tiffany, le fils du célèbre joaillier Tiffany & Co , elle apparaît à la fin du XIX ème  siècle .

Le Temps du Vitrail , Christelle Mahé
Le Temps du Vitrail , Christelle Mahé

 

La conception:

Au commencement est l’idée (pour répondre à la demande ou à l’envie de créer) … Pas d’improvisation, le dessin, les couleurs, la solidité de l’ouvrage, l’harmonie des pièces…

Dans de grands ouvrages, elle se réalise à l’échelle 1/10. Elle doit être comme une photographie du futur vitrail. Le cuivre, la couleur, les peintures, les armatures métalliques, tout ce qui sera doit être visible. Ce dessin permet de présenter le projet, faire le devis, vérifier les proportions entre les pièces mais aussi de valider l’harmonie du vitrail et du lieu d’accueil (fenêtre, porte,luminosité …). C’est le document de référence.

Nous passons au carton! Le carton est la reproduction de la maquette à l’échelle 1/1. Là aussi le passage du cuivre, les détails des peintures (ombres, drapés, visage, mains…) doivent apparaître. Il est réalisé en noir et blanc et montre le vitrail taille réel .Il n’est pas toujours indispensable.

Voilà, nous approchons de la dernière étape avant de commencer la coupe des pièces de verres, le sandwich. Cela consiste à répliquer notre carton deux fois (au moins une fois). Une fois sur un papier bulle (papier un peu épais) que l’on découpera pour obtenir les gabarits de papier et une fois sur un papier calque (qui servira le patron de montage);et le tout en une seule fois. Pour ce faire, nous mettons le papier bulle sur la table, nous le couvrons de papier carbone, puis nous posons le carton que nous recouvrons du calque. Ainsi nous sommes sur d’avoir deux dessins identiques.

Il nous reste plus qu’à découper les gabarits de papiers avec un ciseau à trois lames et réserver le calque pour le montage.

Comme pour le vitrail traditionnel, nous devons réaliser la maquette, puis le carton à l’échelle 1/1…

Nous passons aux choix des verres suivant la coloration du carton…

Maintenant, le patron de montage et les gabarits de papier découpés au ciseau à trois lames qui enlève l’épaisseur du cuivre…

La découpe des verres; ici le visage ne sera pas peint … telle est la volonté du commanditaire.

Il est temps de meuler chaque pièce de verre sur la tranche afin de créer une aspérité pour que le ruban de cuivre (autocollant) puisse adhérer aux verres …

L’étape finale, on soude à l’étain toutes des pièces entre elles.

Quelques exemples:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s